L’Erasmus de Fanny Emeraud à Madrid!

Beaucoup d’étudiant(e)s Igérien(ne)s choisissent d’effectuer une année en césure à l’étranger ou un semestre en Erasmus. Fanny Emeraud en fait partie ! Elle a décidé de prendre un vol pour l’Espagne… Direction MADRIIIIID !

 

  • 1- Pourquoi l’Espagne :

Si Fanny a choisi l’Espagne c’est pour la langue (au sens propre 😉). Elle a pour projet futur de voyager et/ou de travailler en Amérique Latine, et l’Espagne était un bon point de départ. Ce pays n’étant que peu éloigné de sa famille, c’est aussi une question de sécurité pour un premier grand périple à l’étranger.

« J’ai l’impression de vivre dans le film  » L’auberge espagnole » « 
  • 2- Les autres choix de destinations :

Fanny avait choisi Valence comme première destination. Cependant, elle ne regrette en rien de s’être installée à Madrid, son second choix. Dernièrement, elle et a eu l’occasion de rendre visite à trois igériennes en Erasmus là-bas (Charlotte, Romane et Lucie) lors d’un week-end de 4 jours.

 

 

 

  • 3- Pourquoi partir en Erasmus :

« Sortir de sa zone de confort » est la première raison qui l’a poussée à partir. D’après certains retours d’expériences, « La vie Erasmus est une expérience incroyable » et puis 5 mois ça passe si vite… Son désir de quitter la France provient de la volonté de découvrir d’autres cultures à travers des personnes et un environnement différents. Celui-ci à pu être comblé grâce à une collocation en plein centre-ville de Madrid, à Puerta Del Sol, dans cet immeuble :

 

  • 4- L’ambiance de la ville :

Les gens sont très ouverts, souriants, fêtards… Ils vivent la nuit ! Il y a du monde dans les rues très tard le soir tandis que le matin la ville est beaucoup plus calme. En revanche, il y a énormément de touristes (une majorité de français et d’allemands). Des restos, des musées, des bars, des boîtes… Il y a tellement de choses à faire Madrid ! Tous les quartiers sont différents et permettent de superbes balades.

 

  • 5- Les rencontres :

Fanny est ravie d’être tombée dans une colloc’ où la mixité prime. En effet, elle vit avec 8 autres personnes, venues d’horizons différents. Cinq d’entre elles travaillent et trois autres sont étudiantes dans différentes universités. De cette manière, elle rencontre davantage de personnes, des Erasmus tout comme des madrilènes. Pour ce qui est des cours à l’université, elle nous a avoué qu’il était plus difficile d’aller vers les étudiants espagnols que les Erasmus.

  • 6- L’université :

Le campus de la Complutense est assez excentré et se situe à environ 40 minutes de chez Fanny en métro et bus. Le premier jour, tous les étudiants Erasmus étaient convoqués dans un amphithéâtre : rien que dans cette université, il y en a déjà 2 000 ! Pour ce qui est des cours, Fanny, qui a choisi le Master 1 Marketing en FI à l’IGR, s’est concentrée sur des matières assez proches de ce domaine telles que « Fundamentos de Marketing », « Comportamiento del consumidor », « Distribución comercial » ou encore « Comunicación integrada de Marketing ».

  • 7- Les activités :

Il y a dans son université, comme dans toutes les universités en Europe, ce qu’on appelle un ESN (l’équivalent d’un BDE Erasmus). L’Erasmus Student Network propose chaque jour de la semaine des activités variées afin de satisfaire les étudiants étrangers. De cette façon, ceux-ci sont très bien intégrés. Pour l’instant Fanny a eu l’opportunité de voyager, à prix trèèèèès raisonnable dans les villes de Grenade et Cuenca.

Cuenca
Grenada

 

 

 

 

 

 

 

 

  • 8- Le niveau de vie :

A Madrid les loyers sont très chers ! A côté de ça, la nourriture est à un prix raisonnable, comme les transports. En revanche, comme il s’agit d’une capitale, les dépenses sont nombreuses (shopping, sorties, visites…)
Le petit conseil de Fanny : « avant de partir, pense à préparer une belle enveloppe ! »

  • 9- Trouver son logement :

Avant d’arriver dans la capitale espagnole, Fanny a publié un message sur un groupe Facebook qui recense des annonces de logements. N’ayant toujours rien trouvé à son arrivée, Fanny a visité plusieurs appartements avant de trouver celui qu’elle occupe actuellement. Conclusion, c’est tout de même assez compliqué de trouver un logement, surtout en capitale…

  • 10- Le retour en France :

Il s’agit d’un sujet tabou dans sa colloc’ ! Personne ne veut y penser…
Fanny risque d’avoir du mal à quitter la vie Madrilène !!!

 

Inside remercie Fanny pour le temps qu’elle nous a accordé ! Nous lui souhaitons bon courage pour ses partiels de fin de semestre 😉

Insidement vôtre !

Laisser un commentaire