Elles sont parties en Erasmus en Finlande et ne le regrettent vraiment pas !

photo

Nous partons cette semaine à la rencontre de Pauline et de Manon, deux étudiantes en Master à l’IGR qui ont choisi d’étudier en Finlande pour un semestre. Elles étudient dans la ville de Turku, pour vivre des expériences fantastiques tout en améliorant leur niveau de connaissances en gestion et en langues étrangères (anglais).Pauline est en Master CCA et Manon en Management des Ressources Humaines. Toutes les deux ont choisi de partager cette aventure avec vous.

photo 4

Pourquoi as-tu choisi ce pays ?

Pauline :« J’ai choisi d’effectuer mon premier semestre de master en Erasmus, en Finlande.
Pourquoi ce choix ? Je ne souhaitais pas aller dans les pays frontaliers avec la France comme l’Espagne par exemple car ce sont des pays que j’ai déjà eu l’occasion de visiter lors de vacances par exemple. Les pays du nord sont des pays qui m’attiraient, et dans lesquelles je n’aurais peut-être jamais l’occasion de retourner. »

Manon :« La Finlande était mon premier vœu, en effet, j’ai toujours été attirée par les pays Nordiques et les grands espaces. Ayant déjà réalisé un stage au Québec en 2014, j’ai privilégié la Finlande qui est reconnue pour la qualité des formations proposées à l’université. »

Ce que tu aimes le plus dans ce pays ?

Pauline :« J’aime beaucoup l’atmosphère/l’ambiance de ce pays. Il n’y a que 5 millions d’habitants en Finlande et très peu de villes. Les gens sont calmes, il n’y a jamais de foules, cette ambiance est appréciable et reposante. J’aime aussi beaucoup les paysages que l’on peut y trouver : des lacs, ou des bords de mers entourés de sapin… Ce sont des paysages originaux que l’on n’a pas l’habitude de voir chez nous. »
Manon :« La Finlande est un pays calme, où il fait bon vivre. Ce qui me plait le plus en Finlande c’est la richesse et la beauté des paysages. On aurad’ailleurs l’occasion de visiter prochainement la Laponie où il parait que les immenses espaces enneigés sont à couper le souffle !La Finlande est un pays dépaysant, tout d’abord parce que le finnois est une langue définitivement incompréhensible, mais aussi pour son faible taux d’ensoleillement l’hiver (il peut faire nuit dès 15h en Décembre). »

 

Ce qui t’as le plus surpris dans le pays ?

Pauline :« En ce moment, c’est la durée des jours qui me surprend le plus ! A partir de 15h30, il fait nuit. C’est assez surprenant et déstabilisant. »

Manon :« Les Finnois prêtent peu attention aux regards des autres…on croise très régulièrement des personnes aux cheveux roses, bleus, verts, ou aux visages couverts de piercings ! Aujourd’hui ça ne nous surprend même plus 😉 »

 

Ce que les locaux pensent des Français ?

Pauline :« Les français n’ont pas franchement bonne réputation à l’étranger. Les français ont la réputation d’être des gens assez chauvins, ne parlant pas beaucoup l’anglais, et plutôt fermés. Ils ont l’image de gens très fiers de leur pays. A nous d’effacer ces idées de la tête des étrangers en allant à leur rencontre ! Il y a quand même quelques préjugés plus agréables : la France est pas mal associée au luxe et à la mode, et les français ont la réputation d’avoir bon goût et de posséder une bonne gastronomie. »

Manon :« Les Français sont souvent perçus comme étant des personnes arrogantes et égoïstes. On dit aussi des français qu’ils sont râleurs et que leur niveau d’anglais est loin d’être parfait ! Malgré ces aspects négatifs, les français sont connus pour prendre soin de leur image, et de leur style vestimentaire. »

 

Que t’apporte cette expérience à l’étranger ?

Pauline :« Je me rends compte que c’est une expérience très enrichissante. Déjà, cela permet de gagner en autonomie. Erasmus permet aussi d’énormément progresser en anglais. En Finlande, nous avons beaucoup d’essais à rédiger (des sortes de rédaction), beaucoup d’articles à lire également. Tout ça nous permet de nous améliorer à l’écrit et en compréhension. Pour l’oral, on compte sur les nombreuses soirées organisées pour nous améliorer ! »

Manon :« Cette expérience me permet de m’imprégner d’une culture différente de celle de la France et notamment d’y percevoir une autre façon de penser. En voyageant, on acquiert une plus grande ouverture d’esprit et une autonomie prononcée. Ce semestre en Finlande a renforcé mon envie d’aventure et ma curiosité, aujourd’hui l’inconnu m’attire encore plus ! Ces quatre mois à l’étranger ont aussi été l’occasion de faire de belles rencontres et d’améliorer mon niveau d’anglais. »

Conseillerais-tu cette destination à des étudiants de l’IGR-IAE de Rennes ? Pourquoi ?

Pauline :« OUI, OUI et OUI ! La Finlande est un très joli pays, vraiment différent de la France. 75% du territoire est composé de lacs et de forêts, c’est donc un pays dans lequel il fait bon vivre. Les paysages sont très jolis. La ville de Turku est une petite ville plutôt calme mais très agréable aussi. En plus, même si tous les Finlandais sont bilingues très jeunes, l’anglais n’est pas leur langue maternelle. C’est donc l’idéal pour nous parce que leur accent est très compréhensible et ils ne parlent pas trop vite.
Un autre avantage selon moi à partir en Finlande : la fac organise beaucoup de voyages dans les pays alentours. Vous aurez donc l’occasion de profiter de prix hyper attractifs et de visiter des pays plutôt méconnus : La Suède, l’Estonie, la Russie, la Laponie… »

Manon :« Bien sur, surtout si vous aimez la nature, les grands espaces et que vous êtes assez fous pour affronter le froid finlandais !La Finlande est une destination où l’on peut faire de superbes voyages : en Laponie, mais aussi en Suède, en Russie, en Estonie… »

 

Les destinations que tu as choisies ont-elles nécessité un gros budget ?

Pauline :« La Finlande est un pays plutôt cher. Concernant la nourriture, c’est un petit peu plus cher qu’en France mais la plupart des gens (nous y compris) font leurs courses à Lidl. Au final, on ne s’en sort pas trop mal, même si certains produits restent chers comme la viande ou le poisson. Le plus cher est l’alcool. Mais là encore, on a une petite astuce : nous profitons de nos voyages pour acheter de l’alcool en duty free ! De plus, les bourses Erasmus sont un peu plus élevées pour ce pays. Il faut quand même prévoir un budget plus important qu’en France. »

Manon :« La Finlande fait partie des pays les plus chers d’Europe ! Ce qui coute le plus cher ce sont les produits alimentaires et l’alcool. Cela dit, avec la bourse Erasmus, on peut toucher 270€ par mois et en s’y prenant à l’avance, les prix des billets d’avion peuvent être très raisonnables. En étant en Finlande, on en a profité pour visiter les capitales aux alentours (Saint-Pétersbourg, Stockholm et Tallin pour Noel) ainsi que la Laponie, ce qui représente un budget assez conséquent. »

 

As-tu un petit mot en plus à dire aux étudiants de l’IGR?

Pauline :« Les IGRiens, n’hésitez pas à partir ! Même si vous doutez de votre niveau d’anglais, il n’y a pas mieux pour progresser ! Vous n’êtes pas prêts d’oublier cette expérience magique ! »

Manon : « Où que vous partiez, profitez-en dès le début car un semestre ça passe tellement vite… »

photo 5

 

Pour plus d’informations sur la vie étudiante à l’internationale, vous pouvez contacter l’association IGR Move and Share

move and share

Facebook : https://www.facebook.com/MoveandShareIGR?fref=ts

Mail : moveandshareigr@gmail.com

Chaîne Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCVWuqlS-0-DMWSUP_F_NM9g

 

Laisser un commentaire